Dupont-Aignant se confie au panda

Le 07 avril 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pour Nicolas Dupont-Aignan, Notre-Dame-des-Landes est une folie.
Pour Nicolas Dupont-Aignan, Notre-Dame-des-Landes est une folie.
VLDT

Le fondateur de Debout la France ! a présenté ses priorités environnementales lors d’un entretien avec Pascal Canfin, retransmis sur les réseaux sociaux.

 

Pour la 4e fois, depuis l’ouverture de la campagne présidentielle, le WWF interrogeait un candidat à la magistrature suprême. Ce vendredi 7 avril, c’était au tour de Nicolas Dupont-Aignan de se confier à Pascal Canfin, le directeur général de la branche française de l’ONG au panda. Un candidat auquel les questions environnementales ne sont pas totalement étrangères. Haut fonctionnaire, le fondateur de Debout la France ! a été le conseiller du ministre de l’environnement, Michel Barnier.

Idées claires

Deux décennies plus tard, il a les idées très claires. Président de la république, le député-maire de Yerres abrogera la loi sur la transition énergétique. Pas question pour ce membre de la fondation Brigitte Bardot de réduire abruptement la part du nucléaire dans le bouquet énergétique français: «notre atout dans la lutte contre le réchauffement climatique.» Ne servant qu’à enrichir d’infâmes capitalistes, les éoliennes seront boutées hors de l’Hexagone. Et si EDF n'était pas d'accord, elle serait purement et simplement renationalisée.

Bienvenue, en revanche, à l’énergie solaire qui ne «massacre pas le paysage». Photovoltaïque «intelligent» et solaire thermique étant payés par la part de la CSPE initialement prévue pour le rachat de l’électricité d’éolienne. Du contentieux est à prévoir.

 

Ministrable. Nicolas Dupont-Aignan a déjà attribué le portefeuille de l’environnement. La future locatrice de l’hôtel de Roquelaure n’est autre qu’Eugénie Bastié, une journaliste de 26 ans qui entend montrer que «christianisme et écologie ne sont pas seulement compatibles, mais indissociables.»

Taux zéro

Au prix, encore une fois, de quelques acrobaties juridiques, le président Dupont-Aignan lancera un important programme de rénovation du bâtiment, financé par des prêts à taux zéro, octroyés par la Banque de France. Là encore, plus question d’engraisser les banques privées: «la transition énergétique doit être adossée au financement à 0%.» Reste à savoir si cela suffira pour financer la recherche dans le nucléaire du futur qui carburera non plus à l’uranium mais au thorium.

Une folie

Qu’on se le dise, l’énarque n’a pas oublié ses années de sherpa au ministère de l’environnement. Et le sous-préfet de combattre les éléphants blancs. A commencer par le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes: «une folie des élus locaux qui ne servira qu’à libérer des terrains pour la promotion immobilière.» Torpillage en règle du percement du tunnel ferroviaire de la ligne Lyon-Turin dont les 25 milliards de budget seraient mieux utilisés pour développer le réseau internet à haut débit dans les zones rurales.

Nicolas Dupont-Aignan n’est pas un fan de pétrole. Enfin, du dépend du gisement. Favorable à la prolongation du moratoire sur les forages en Méditerranée, le candidat gaulliste se dit tout à fait ouvert à une possible exploitation d’hydrocarbures en Guyane. Ce qui ne semble pas être à l’ordre du jour.

Ministère renforcé

Dotée d’un ministère de l’environnement  renforcé (en absorbant une partie des services de la santé), l’administration Dupont-Aignan taxerait le importations trop carbonés ou les denrées alimentaires pas assez bio. Pas simple dans le cadre communautaire actuel. Agriculture toujours, la FNSEA serait enfin concurrencée par d’autres syndicats agricoles. Ce qui facilitera le maintien de l’interdiction des insecticides néo-nicotinoïdes, néfastes aux pollinisateurs.

Autre priorité: la qualité de l’air. En 5 ans, le prochain gouvernement financera, grâce à un nouveau barème du bonus-malus, le remplacement de 10 millions de véhicules. Dans le même temps, les fiscalités du gazole et du super seront harmonisées.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus