Du thé japonais contaminé

Le 12 mai 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Un taux de radioactivité supérieur à la normale a été détecté dans des plantations de thé proches de Tokyo, ont annoncé ce jeudi 12 mai des responsables, alors que des fuites continuent de s'échapper de la centrale nucléaire de Fukushima.??

Une concentration de 570 becquerels de césium par kilogramme a été relevée sur des feuilles de thé cultivées à Minamiashigara, dans la préfecture de Kanagawa, située au sud-ouest de la capitale, ont précisé les autorités locales. La préfecture a suspendu les ventes de thé et demandé le rappel des produits déjà expédiés, bien que le niveau de césium ne soit pas considéré comme dangereux pour les humains.

C'est la première fois qu'un taux anormal de radioactivité est découvert dans des produits agricoles cultivés dans notre préfecture, a reconnu Hideto Funahashi, du Bureau de l'agriculture local. «Nous n'avons pas identifié précisément la source de la contamination, mais nous ne pouvons pas imaginer que ce soit autre chose que Fukushima», a-t-il ajouté. La centrale accidentée est située à 200 kilomètres environ de Minamiashigara.

Ce genre de découvertes risque de se multiplier. Car, selon une nouvelle cartographie établie début mai par les experts du département américain de l’énergie, la contamination au césium 137 (plus de 500.000 Bq/m2) s’étend sur plus de 800 km2 autour de la centrale de Fukushima Dai-Ichi.

 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus