Du riz plus contaminé que d’habitude près de Fukushima

Le 26 septembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Le ministère japonais de l’agriculture a annoncé, vendredi 23 septembre, la découverte de stocks de riz contaminés par du césium.
 
L’activité des céréales est estimée à plus de 500 becquerels par kilogramme. Une activité suffisamment forte pour que les denrées soient considérées comme impropres à la consommation.
 
Ces stocks ont été prélevés sur la production d’une ferme rizicole, située à Nihonmatsu, une ville distante d’une cinquantaine de kilomètres de la centrale nucléaire de Fukushima Dai-Ichi.
 
Conformément à la réglementation nippone, de nouvelles inspections sanitaires vont se dérouler sur 300 rizières (contre 38 initialement prévues), situées aux alentours de la ferme incriminée.
 
Selon Tokyo, c’est la première fois qu’une contamination au césium supérieure à 200 Bq/kg est découverte dans du riz.
 
Ces dernières semaines, des stocks de viande de bœuf, de lait, d’épinard et de thé contaminés ont déjà été détectés.
 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus