Du retard pour les droits à polluer

Le 03 juillet 2006 par Agnes Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La date limite du vendredi 30 juin n’a pas été respectée: parmi les 25 pays membres de l’Union européenne, seule l’Estonie a déjà envoyé son Plan national d’allocation des quotas (Pnaq) concernant la période 2008-2012 à la Commission européenne. L’Allemagne devait envoyer le sien le 3 juillet, alors que la France a annoncé qu’elle ne rendrait son projet définitif que dans un mois. L’objectif des Pnaq est de réduire les émissions industrielles de CO2 en organisant l’échange de quotas entre les entreprises dont les émissions sont en-dessous du seuil fixé et celles l’ayant dépassé. La Commission européenne doit valider les plans d’ici trois mois. L’Allemagne, par exemple, prévoit bien de limiter les émissions de CO2.
Mais les nouvelles usines électriques, en particulier celles qui utilisent le charbon et sont considérées comme très polluantes, ne seraient pas concernées par ces limitations. La Grande-Bretagne promet une baisse de 3% de ses émissions avec ce Pnaq qui place la barre bien en dessous du niveau des émissions observées en 2005.
Cependant, ce plan ne sera pas suffisant: d’ici 2010, le pays ne pourra réduire ses émissions que de 16,5% par rapport à 1990 alors qu’il espérait obtenir une baisse de 20%.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus