Du plomb dans l’air: l’EPA va renforcer la surveillance

Le 07 août 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans un communiqué du 22 juillet, l’Agence américaine de l’environnement (EPA) annonce qu’elle va revoir ses exigences en matière de surveillance des émissions de plomb dans l’air afin de protéger les populations les plus vulnérables, notamment les enfants. En effet, souligne l’EPA dans son communiqué, même à des niveaux faibles, les expositions au plomb peuvent entraîner des effets néfastes sur les fonctions cognitives des enfants (apprentissage, mémoire, QI).

En 2008, l’EPA avait déjà revu ses exigences concernant la surveillance de la concentration de plomb dans l’air, alors qu’elle renforçait pour la première fois depuis 30 ans les normes nationales pour la qualité de l’air relative au plomb. La réglementation actuelle impose une surveillance dans les zones concernées par des émissions industrielles de plus d’une tonne de plomb par an, ainsi que dans les 101 zones urbaines de plus de 500.000 habitants.

L’EPA va donc examiner la pertinence de mesures de surveillance complémentaires à proximité des sources industrielles polluantes et revoir ses exigences dans les zones urbaines. Les normes nationales seront en revanche inchangées.

La proposition de l’EPA devrait être publiée d’ici la fin de l’été et la règlementation finale au printemps 2010.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus