Du plastique dans la bière

Le 10 septembre 2014 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pas de panique à Munich
Pas de panique à Munich
DR

De nombreuses particules de plastique sont présentes dans la bière, révèle une étude allemande publiée dans la revue Food Additives and Contaminants. S’il n’y a pas de quoi annuler l’Oktoberfest, qui débute le 20 septembre à Munich, l’origine de cette contamination demeure mystérieuse.

Les plastiques sont partout, y compris dans nos aliments et boissons. Et même dans la bière, démontrent Gerd et Elizabeth Liebezeit, spécialistes en chimie environnementale à Varel (petite ville du nord de l'Allemagne), qui ont analysé 24 bières commerciales allemandes.

Selon la marque, les chercheurs ont trouvé de 2 à 79 fibres de plastique par litre, de 12 à 109 fragments par litre, et de 2 à 66 granules de plastique par litre –les trois types de particules se différenciant par leur forme. S’ils n’ont «rien d’alarmant», ces chiffres en disent toutefois long sur l’omniprésence du plastique dans notre environnement.

Une contamination pendant la production

En l’état, difficile de dire d’où proviennent ces particules. Des ingrédients eux-mêmes (houblon, orge, etc.) ou de bouteilles insuffisamment lavées avant remplissage? Selon les chercheurs, c’est plutôt lors de l’étape de production que la contamination surviendrait: le contenu en particules était en effet très variable entre différentes bouteilles d’une même marque, mais relativement constant pour celles issues d’un même lot.

Les auteurs songent aux matériaux utilisés afin de clarifier la bière, en particulier aux particules de polyvinylpolypyrrolidone (PVPP, également appelée crospovidone) qui pourraient passer à travers les filtres. Autre hypothèse, la voie aérienne, porteuse de particules issues des machines,   du personnel ou de l’air extérieur à l’usine.

Outre le plastique, les chercheurs ont retrouvé de minuscules morceaux de verre dans 3 marques, certains allant jusqu’à 600 micromètres (0,6 millimètre). Bref, rien de bien rassurant, si ce n’est que la marque contenant le plus de fragments de plastique était une bière sans alcool. Une boisson assez peu prisée à l’Oktoberfest.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus