Du nouveau dans le gouvernement de Manuel Valls

Le 11 février 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Barbara Pompili, nouvelle secrétaire d'Etat à la biodiversité.
Barbara Pompili, nouvelle secrétaire d'Etat à la biodiversité.
VLDT

L’équipe Valls compte 38 ministres et secrétaires, soit 6 de plus que le précédent. Conservant l’écologie et l’énergie, Ségolène Royal hérite des dossiers de la mer et des négociations sur le climat.

C’est à 16h30, un peu dans la précipitation, que la présidence de la République a annoncé, sur twitter, la composition du nouveau gouvernement.

Toujours dirigée par Manuel Valls, l’équipe gouvernementale conserve quelques poids lourds. Ségolène Royal est confirmée à l’écologie et hérite des dossiers de la mer et des relations internationales sur le climat. Ce qui n’empêche pas Laurent Fabius, tout nouveau président du conseil Constitutionnel, de conserver la présidence de la COP 21.

Najat Vallaud-Belkacem reste à l’éducation nationale, à l’enseignement supérieur et à la recherche. Stéphane Le Foll est toujours le ministre de l’agriculture et porte-parole du gouvernement.

Les observateurs noteront le retour à Paris du Nantais Jean-Marc Ayrault (ex-Premier ministre qui rejoint les affaires étrangères) et du Tarn-et-Garonnais Jean-Michel Baylet (aménagement du territoire, ruralité et collectivités locales).

les écolos sont de retour

Après bien des atermoiements en interne, les écologistes font leur grand come-back dans un gouvernement qu’ils ont tant critiqué. Emmanuelle Cosse, désormais ex-patronne d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), prend le portefeuille du logement, jadis détenu par une certaine Cécile Duflot. La femme de Denis Baupin sera remplacée à la tête du parti écologiste par Daniel Cormand, secrétaire national adjoint.

Couronnement de sa carrière, Jean-Vincent Placé, désormais responsable d’un groupuscule écolo (Ecologiste !), est nommé secrétaire d’état chargé de la réforme de l’Etat et de la simplification. Autre ex-EELV, la députée de la Somme, Barbara Pompili est bombardée secrétaire d’Etat, auprès de Ségolène Royal, chargée de la biodiversité. Un sujet dont elle ignore tout.

«Les écologistes constatent que si les conditions n’étaient plus réunies pour faire progresser l’écologie en avril 2014 lors de la sortie de Cécile Duflot et de Pascal Canfin du gouvernement, elles ne le sont pas plus aujourd’hui», note, avec perspicacité, un communiqué publié le 10 février par deux porte-parole d’EELV.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus