Du lithium dans l’eau de consommation

Le 14 avril 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Une étude publiée dans la revue américaine Environmental Health Perspectives mentionne que le lithium présent dans l’eau de consommation pourrait affecter le fonctionnement de la thyroïde comme le font certains antidépresseurs. L’étude est la première du genre a examiner l’impact du lithium dans l’eau pour une exposition chronique, c’est-à-dire régulière et qui dure.

L’étude est basée sur la collecte d’échantillons de sang et d’urine d’un groupe de 202 femmes vivant dans les zones montagneuses des Andes argentines. Des concentrations élevées en lithium avaient été constatées il y a quelques années dans les eaux de ces villages de montagne.

Les concentrations en sélénium et en iode ont également été mesurées. Deux éléments plutôt favorables à la thyroïde.

Plusieurs études sud-américaines ont montré que l’eau embouteillée pouvait parfois contenir plusieurs milligrammes de lithium par litre d’eau, ce qui expose les populations à des concentrations journalières comparables à celles administrées pour traiter la dépression.

L’origine de ce métal dans les eaux souterraines est inconnue. Les scientifiques pensent néanmoins que sa présence est liée à des zones thermales. Le secteur d’étude, situé en Argentine mais à la frontière avec le Chili, possède des sols naturellement riches en lithium.
 
L’un des effets du métal est de ralentir le fonctionnement de la thyroïde, ce qui peut provoquer de la fatigue, une prise de poids et un goitre. Si la thyroïde n’est pas soignée, des maladies plus sévères peuvent apparaître, telles que troubles cardiaques ou surdité.
 
L’étude conclut que la présence de cet élément dans les eaux a des effets sur la thyroïde comparables à ceux des antidépresseurs. Il n’existe aucune valeur-seuil légale relative au lithium. Et aucune donnée n’est disponible sur la concentration de ce métal dans les eaux. L’article publié mercredi 14 avril estime que le lithium devrait être testé de manière systématique dans les eaux.
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus