Du bio pour protéger les captages d’eau potable

Le 28 janvier 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Un partenariat d'une durée de 5 ans va être signé le 31 janvier entre l'Agence de l'eau Seine-Normandie (AESN) et le Groupement des agriculteurs biologiques d'Ile-de-France. Il consiste à mener des actions préventives sur les bassins d'alimentation des captages d'eau potable et les zones humides afin de limiter les traitements à réaliser pour rendre l'eau utilisable au robinet des usagers. «L'agriculture biologique, de par son cahier des charges fondé sur le respect de l'environnement et les techniques agronomiques qu'elle développe, est une solution alternative et préventive pour la protection de l'eau et des milieux aquatiques», indique l'AESN dans un communiqué.

Le 21 janvier, la secrétaire d'Etat à l'écologie Nathalie Kosciusko-Morizet avait déclaré: «Je rêve qu'on ait en France une expérimentation du type de ce qui se fait à Munich.» Cette ville allemande a mis en place un programme incitant les agriculteurs travaillant sur des zones influençant les captages d'eau à se convertir à l'agriculture biologique.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus