Dose en baisse pour les travailleurs américains

Le 05 juillet 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Nuclear Regulatory Commission américaine vient de rendre son verdict pour l’exposition aux rayonnements ionisants en 2004 : les plus faibles doses jamais enregistrées sur les travailleurs du nucléaire. De plus, l’autorité chargée de la sûreté du nucléaire outre-Atlantique indique que la dose moyenne collective reçue par an et par réacteur atteint les 100 homme-rem (soit 1 homme-Sievert, 1 h-Sv), soit la moitié de la dose enregistrée il y a dix ans... Mais 20%de plus que les centrales d’EDF. Si ce dernier rapport de la NRC constate une nette amélioration des plans mis en oeuvre pour protéger les travailleurs du nucléaire américains, une différence persiste entre les réacteurs à eau bouillante (BWR, en initiales anglaises) et les tranches à eau pressurisé (PWR). Ainsi, la NRC constate que dans ces derniers, la dose atteint 71 homme-rem, soit 22% de moins qu’en 2003 et la meilleure valeur jamais enregistrée sur les 71 PWR. En revanche, sur les 35 BWR, elle est quasiment double, à 156 h-rem, même si c’est le deuxième meilleur score jamais enregistré, indique la NRC.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus