Doel 1 et ça repart ?

Le 16 février 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Doel 1 : un arrêt peut-être pas définitif ?
Doel 1 : un arrêt peut-être pas définitif ?
Electrabel

Après 40 ans de service, la première tranche de la centrale nucléaire belge de Doel a été mise à l’arrêt, dans le courant du week-end, confirme un communiqué d’Electrabel.

« Sur la période d’exploitation, 127 000 GWh ont été produits par Doel 1, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 36 millions de ménages. L’unité affiche un taux de disponibilité de 89 % sur l’ensemble de sa durée de vie», indique l’exploitant.

Selon la législation en vigueur outre-Quiévrain, les réacteurs ayant fêté leur 40e anniversaire doivent être définitivement stoppés, avant d’être démantelés. Seul, le réacteur numéro un de la centrale de Tihange bénéficie, pour le moment, d’un sursis de 10 années supplémentaire.

Toutefois, le royaume ne doit sa sécurité d’approvisionnement qu’à la douceur de l’hiver et à la «solidarité» des pays voisins. D’où des discussions entreprises par le gouvernement fédéral et la filiale belge de GDF Suez pour éventuellement prolonger la durée de vie de Doel 1 et 2 d’une dizaine d’années.

Une persopective qui, selon Electrabel, nécessite de 600 à 700 millions d’euros de travaux.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus