Dix pays veulent vraiment une Europe décarbonée en 2050

Le 21 novembre 2018 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le charbon devrait souffrir avant la COP 24.
Le charbon devrait souffrir avant la COP 24.
Energa

 

Leurs ministres demandent à la Commission européenne de réviser à la hausse sa stratégie climatique à 2050. Message reçu par la Slovaquie et la Hongrie.

 

Pas de doute, nous ne sommes plus qu’à quelques jours de l’ouverture du sommet climatique annuel, la COP. Une période faste pour les annonces pro-climat. Et cette année s’annonce prometteuse. Il y a quelques jours, révèle Euractiv, 10 ministres de l’environnement de l’Union européenne[1] ont conjointement signé un courrier adressé au commissaire au climat.

Les signataires, dont la secrétaire d’Etat française Brune Poirson, demandent fermement à Miguel Arias Cañete de renforcer la stratégie climatique européenne à long terme. Le 28 novembre, la Commission doit présenter son programme climatique à l’horizon 2050. Un plan qui devrait comprendre 8 scénarios possibles. Chaque Etat étant libre de choisir celui qu’il préfère.

émissions négatives

Dans leur courrier, les ministres encouragent Bruxelles à montrer clairement comment atteindre le zéro carbone net en 2050. Ils insistent également sur le fait que la stratégie qui doit être présentée la semaine prochaine inclut un scénario contribuant à stabiliser le réchauffement à 1,5°C; programme pouvant être renforcé par des émissions négatives.

Cette lettre qui s’inscrit dans la ligne établie début octobre par le rapport spécial du Giec[2] apparaît non seulement comme une injection faite à la Commission mais aussi à la Pologne. Jouant le jeu onusien, le pays-hôte de la COP 24 est l’un des mauvais élèves climatiques de l’Union européenne.

moins de charbon en Slovaquie

Et à propos de mauvais élèves, la très carbonée Slovaquie a confirmé, le 19 novembre, qu’elle cesserait de subventionner la production de charbon à partir de 2023. Chaque année, Bratislava consacre une centaine de millions d’euros à soutenir la compagnie charbonnière nationale, Hornonitrianske Bane Prievidza. Les mines slovaques emploient 4.000 personnes.

sortie du charbon pour la Hongrie

Plus forte encore, la Hongrie pourrait annoncer sa sortie officielle du charbon pour 2030, annonce le site Climate Home. La décision devrait être officiellement annoncée après une concernation, comparable à la commission allemande sur la sortie du charbon. Commission qui doit présenter, elle aussi, son plan d’ici la fin de l’année.



[1] Ils représentent les gouvernements du Danemark, Espagne, Finlande, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Slovénie, Suède.

[2] Giec: Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus