Discussion autour des lampes à incandescence au Parlement européen

Le 12 février 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Mercredi 11 février, les membres de la commission Environnement ont à nouveau débattu du plan de retrait progressif des ampoules à incandescence d’ici 2012, prévu dans le cadre de la directive en matière d’éco-conception (1). Le Parlement européen peut en effet encore s’opposer à cette mesure d’ici le 15 mars au plus tard.

Or, pour certains, cette mesure représente trop d’inconvénients: économies pas assez importantes, mauvaise communication auprès du grand public, alternatives non satisfaisantes, etc. Ainsi, John Bowis, eurodéputé britannique, a souligné que «les ampoules basse consommation pourraient causer des migraines en raison des champs électromagnétiques qu’elles produisent». Holger Krahmer (Allemagne) s’est opposé au retrait car cette décision ne devrait pas relever du Parlement européen, mais des «corps démocratiquement élus. Nos citoyens ont de plus en plus l’impression que les décisions politiques sont prises en privé», a-t-il déclaré. Quant à Linda McAvan (Royaume-Uni), elle a estimé que le problème de l’évacuation du mercure contenu dans les ampoules fluocompactes n’était pas pris en compte, et qu’il fallait prévoir la réutilisation ou le recyclage de ces ampoules avant de s’engager dans le retrait des ampoules à incandescence.

La commission Environnement a donc demandé à la Commission européenne de répondre aux inquiétudes des députés par courrier d’ici lundi prochain. Le lendemain, le 17 février, la commission Environnement donnera alors sa position vis-à-vis de cette mesure. Si le Parlement ne s’y oppose pas, le plan de retrait des ampoules à incandescence entrera en vigueur à la fin du mois de mars.

(1) Dans le JDLE «L’Union européenne veut éliminer les ampoules à incandescence d’ici fin 2012»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus