Directive ERU: 53 stations d’épuration encore non conformes

Le 29 septembre 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
A l’occasion d’un déplacement à la station d’épuration de Seine aval (Ile-de-France) lundi 28 septembre, la secrétaire d’Etat à l’écologie, Chantal Jouanno, a dressé un bilan du plan d’action pour la mise aux normes des installations de traitement des eaux usées, lancé en 2007 par Jean-Louis Borloo (1).

Parmi les 146 stations qui, en 2007, n’étaient pas en conformité avec la directive européenne relative aux eaux résiduaires urbaines (2), 93 ont été mises aux normes. Sur les 53 restantes, 41 ont démarré leurs travaux. Des mesures ont été prises afin que la quasi-totalité des travaux démarre avant la fin 2009 et au plus tard en 2010 pour les dernières, précise le secrétariat d’Etat à l’écologie dans son communiqué. La France est en effet passible d'une amende européenne de 150 millions d'euros.

Les trois agglomérations à la traîne sont Bordeaux, Fontainebleau et Versailles, a précisé Chantal Jouanno devant la presse, selon l’AFP. En 2007 et 2008, près de 3 milliards € ont été investis dans la mise aux normes de ces installations et il resterait 2,5 milliards € à dépenser d'ici la fin 2011.

(1) Dans le JDLE «Borloo annonce un plan sur le traitement des eaux usées»
(2) Directive 91/271/CEE du Conseil, du 21 mai 1991, relative au traitement des eaux urbaines résiduaires


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus