Directive air: les particules fines toujours en discussion

Le 11 octobre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Alors que les scientifiques prônent une valeur limite de 5 microgrammes par mètre cube (µg/m3) pour les particules fines PM-2,5, le Parlement européen et le Conseil continuent à se disputer pour savoir si la prochaine directive sur l'air exigera 20 ou 25 µg/m3. Pour le moment, il n'existe aucune norme européenne concernant ces particules dont les effets sur la santé inquiètent de plus en plus les scientifiques. Lors de l'examen en deuxième lecture par la commission de l'environnement du Parlement européen, les députés ont demandé l'adoption d'une valeur cible de 20 µg/m3 pour 2010, qui devienne ensuite contraignante. En première lecture, le Conseil avait recommandé le même échéancier, mais avec une valeur cible puis contraignante de 25 µg/m3.

Les eurodéputés demandent également que soit possible une dérogation temporaire de trois ans au moment de l'entrée en vigueur de la directive dans les zones ou agglomérations qui n'arrivent pas à respecter les critères en matière de polluants «en raison des caractéristiques de dispersion du site, de conditions climatiques défavorables ou de facteurs transfrontières». Une dérogation supplémentaire de deux ans serait possible pour les PM-2,5 et les PM-10.

La deuxième lecture sera votée en plénière en décembre prochain.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus