Dioxyde de titane: Bercy s’en lave les dents

Le jeudi 28 mars 2019 à 18h 25 par Romain Loury
L'étiquetage [nano], grand absent
L'étiquetage [nano], grand absent
DR

S’il doit prochainement bannir le dioxyde de titane de l’alimentation, le ministère de l’économie est plus réticent au sujet des dentifrices. Au grand dam de l’association Agir pour l’environnement, qui a révélé jeudi 28 mars l’omniprésence de cet additif purement esthétique, souvent sous forme nanoparticulaire. Sans aucun étiquetage, malgré l’obligation réglementaire.

Extrait : Après quelques rebondissements, Bercy a annoncé en janvier qu’il publierait «mi-avril» l’arrêté de suspension de l’additif E171, à savoir le dioxyde de titane, dans les produits alimentaires. La mesure était annoncée dans...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus