Dieselgate: le montant de la facture s’alourdit pour Volkswagen

Le 28 juin 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Rien qu'aux USA, VW pourrait devoir décaisser 60 Md$.
Rien qu'aux USA, VW pourrait devoir décaisser 60 Md$.

Rien qu’aux USA, le constructeur allemand pourrait devoir régler une note de plus de 60 milliards de dollars.

Volkswagen tente une sortie en douceur. Le constructeur automobile allemand doit prochainement présenter un programme de dédommagements, censé lui éviter de nombreuses poursuites judiciaires aux Etats-Unis.

Rachat, dédommagements, réparations

Selon l’agence Bloomberg, le deuxième constructeur mondial pourrait consacrer 10 milliards de dollars (9 Md€) à l’indemnisation des propriétaires américains des 500.000 véhicules dotés du logiciel trompant les tests anti-pollution. Volkswagen (VW) s’engagerait à leur racheter les voitures, au prix initial de vente, et à leur verser un dédommagement complémentaire pouvant s’élever à 10.000 $ (9.000 €). Les automobilistes pourraient toutefois choisir de faire ‘réparer’ leur voiture diesel, aux frais de l’industriel, et se voir remettre un chèque.

Amendes et recherches

Parallèlement, Volkswagen financerait un fonds de recherche sur les véhicules propres, doté de 2 Md$ (1,8 Md€) sur 10 ans et paierait 2,7 Md$ (2,4 Md€) d’amendes à l’agence fédérale de protection de l’environnement (EPA) et à l’agence californienne de protection de l’air (Carb). Un accord pourrait être conclu avec les ministres de la justice fédérale et des Etats fédérés: VW verserait 400 M$ d’amendes (360,5 M€), en l’échange de l’abandon des poursuites. Ce mardi 28 juin, un juge californien, chargé de l’instruction de 800 plaintes individuelles, doit statuer sur le projet d’accord.

50% du chiffre d’affaires

S’il est accepté par les très nombreuses parties prenantes, ce scénario de sortie de crise pourrait coûter près de 18 Md$ (16,2 Md€) à l’industriel de Wolfsburg. Au minimum. Car il ne prend pas en compte la plainte déposée fin mars par la Federal Trade Commission (FTC) pour publicité mensongère. En cas de défaite devant les tribunaux californiens, VW pourrait se voir infliger plus de 11 Md$ (9,9 Md€) de dommages et intérêts. Selon une note du gestionnaire d’actifs Morningstar, le coût total du Dieselgate pour Volkswagen[1] pourrait s’élever à plus de 60 Md$ (54 Md€), pour les seuls Etats-Unis. La moitié du chiffre d’affaires annuel du groupe.



[1] incluant rachat des véhicules, réparation, dédommagement des clients, des concessionnaires et des plaignants, paiement des amendes, financement du fonds vert.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus