DHL se concentre sur les filtres à particules

Le 21 juin 2005 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
dhl
dhl

DHL participe à un programme de recherche sur les filtres à particules pour les poids lourds. Une initiative qui s'intègre dans la politique du groupe, puisqu'il mène d'autres actions pour une réduction de son trafic.

L'entreprise de courrier express DHL, filiale de Deustche Post (1), a décidé de s'associer à l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) dans un programme de recherche sur les filtres à particules utilisés dans les camions. Pour DHL, l'opération porte sur 8 poids lourds. «Nous ne voulions pas attendre 2006, année prévue pour la sortie des moteurs répondant aux normes plus respectueuses de l'environnement Euro 4. Nous voulions tester les filtres à particules qui sont encore embryonnaires dans les poids lourds en raison du marché moins important pour les constructeurs que les autres véhicules», explique Jean-Denis Foucher, directeur technique de DHL France.

Les aides dont l'entreprise bénéficie ont été un argument important, puisqu'à défaut, elle aurait dû faire face à des surcoûts élevés, le prix d'un filtre s'élèvant à 5.000 euros par véhicule. De plus, elle doit faire face à une surconsommation de carburant. «Avec le filtre, on met un frein sur le pot d'échappement, ce qui entraîne une perte de puissance, provoquant alors une plus grande pression sur l'accélérateur, mais cela n'annihile pas le gain environnemental qui s'élève à 90%», assure Jean-Denis Foucher. Il évalue la surconsommation d'essence entre 5 et 10%, un chiffre qu'il va bientôt pouvoir vérifier grâce à un process récent de suivi régulier de la consommation.

DHL a initié depuis plusieurs mois un programme en faveur de l'environnement en réduisant notamment le nombre de kilomètres parcourus. Ainsi depuis le 1er janvier 2005, l'entreprise a réorganisé ses différents réseaux (surtout depuis le rachat d'autres sociétés comme Danzas ou Ducros) afin d'obtenir dans la plupart des villes une plate-forme commune et une réduction des véhicules en circulation. Cette action a été accompagnée d'un meilleur remplissage des utilitaires. Autre initiative: une formation de sensibilisation d'une ou deux journées des conducteurs pour une conduite économique. «Mais il nous faut répéter souvent l'opération pour que la sensibilisation ne soit pas oubliée. Nous avons aussi modifié les horaires afin que les livraisons soient effectuées dans les délais et ce malgré les embouteillages. Nos conducteurs commencent et terminent plus tôt sans être obligés de rouler vite», poursuit Jean-Denis Foucher.

Autre axe de politique environnementale: les véhicules propres. DHL vient d'abandonner l'idée de véhicules au GPL. Elle en possédait 55, mais cette technologie a montré ses limites puisque l'entreprise a connu de nombreuses pannes. Constat similaire sur les véhicules électriques qui servaient à livrer le centre de Paris, l'autonomie étant limitée. «De plus, nous avions pris un prolongateur qui permet de recharger la batterie lorsque la voiture circule, mais étant donné les arrêts fréquents, le système était insuffisant», observe Jean-Denis Foucher. Pour autant, DHL procède à d'autres expérimentations: elle vient de se doter d'un véhicule roulant au GNV et un autre devrait leur être livré dans la semaine. Si l'expérience est concluante, DHL devrait acquérir de nouveaux véhicules. Toutefois, la politique de DHL n'intègre pas encore la possibilité d'utiliser le ferroutage: «Le nombre de lignes est très faible et les trains ne sont pas assez rapides. En somme, nous nous pencherons sur cette opportunité, quand il y aura une véritable volonté politique de développer ce moyen de transport», conclut Jean-Denis Foucher.



(1) Chiffre d'affaires: 42 milliards d'euros




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus