Deux syndicats s’opposent à la fermeture de Fessenheim

Le 18 mai 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Au mieux, les deux réacteurs de la centrale alsacienne fermeront en 2019.
Au mieux, les deux réacteurs de la centrale alsacienne fermeront en 2019.
EDF

FO et la CFE Energies ont déposé un recours devant le Conseil d’Etat contre le décret de fermeture de la centrale alsacienne.

Après Notre-Dame-des-Landes, un nouveau dossier chaud pour le ministre de la transition écologique et solidaire. Au moment où Nicolas Hulot prenait ses nouvelles fonctions, deux syndicats ouvraient un nouveau chapitre de l’interminable feuilleton de la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim.

Conseil d'Etat

Les fédérations Force ouvrière Energie et CFE Energies ont déposé mercredi 17 mai un recours devant le Conseil d'Etat contre le décret sur la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) pris le 9 avril par la ministre de l'énergie Ségolène Royal.

«Décret illégal»

Pour FO Energie, «ce décret est illégal car il n’a pas été pris sur la demande de l’exploitant EDF, comme l’exige pourtant la loi de transition énergétique. Nous ne pouvons admettre que la légalité républicaine soit ainsi violée par ceux mêmes qui sont en charge d’en assurer le respect», explique la centrale syndicale, dans un communiqué.

La CFE Energies souligne de son côté l'«excès de pouvoir», a précisé son secrétaire général, William Viry-Allemoz, joint par l'AFP.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus