Deux nouveaux pesticides pour la Convention de Rotterdam

Le 06 avril 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon un communiqué du programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue) du 19 mars, des experts des Nations unies ont recommandé l’introduction de deux pesticides, l'endosulfan et l’azinphos-methyl, dans la liste des produits dangereux de la Convention de Rotterdam. En octobre 2008, lors de la dernière réunion des pays signataires de la Convention, la proposition de lister l’endosulfan avait échoué (1).

La Convention de Rotterdam, adoptée en 1998 et entrée en vigueur en 2004, dresse notamment une liste de 40 produits dangereux, dont 29 pesticides. Les pays signataires exportant ces produits doivent prévenir les importateurs des risques qu’ils engendrent, selon la procédure de consentement préalable en connaissance de cause, dite procédure Pic.

L’endosulfan est un insecticide organochloré utilisé pour la culture de coton, de café et de thé. Ce polluant organique persistant (POP) peut agir comme perturbateur endocrinien et provoquer des troubles du développement et de la reproduction chez l’homme et l’animal. L’azinphos-methyl est un insecticide organophosphate, utilisé dans les cultures maraîchères et fruitières, aux effets neurotoxiques. Les deux molécules sont interdites en France et en Europe.

Le Comité recommandera l’inclusion des deux pesticides sur l’annexe III de la Convention, lors de la prochaine réunion des Parties en juin 2011.

(1) Dans le JDLE «Convention de Rotterdam: pas d’accord sur l’amiante chrysotile»



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus