Deux navires en fin de vie coulent au large du Finistère

Le 23 décembre 2016 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le Maersk Shipper avant de sombrer
Le Maersk Shipper avant de sombrer

Deux navires de 82 mètres ont fait naufrage au large de l’île de Sein (Finistère), dans la nuit du 21 au 22 décembre, alors qu’ils se dirigeaient vers un chantier de déconstruction turc.

 

 

Attachés l’un à l’autre pour le convoi, ces anciens navires de ravitaillement de plates-formes offshore -le Maersk Searcher et le Maersk Shipper- ont été construits en 1999. Ils ont respectivement coulé par 140 mètres et 155 m de fond, suite à une voie d’eau, selon la préfecture maritime de l’Atlantique. Ils étaient remorqués par le Maersk Battler qui était, lui aussi, destiné à être démantelé sur le chantier d’Aliaga, selon l’association Robin des Bois.

Leur propriétaire, Maersk, assure que ces deux navires étaient «vides et dépollués». La compagnie danoise avait toutefois déjà abandonné au large de Brest, le 14 février 2014, 517 conteneurs tombés du Svendborg Maersk, selon Robin des Bois.

 

Risques à l’étude

Pour l’heure, la préfecture maritime de l’Atlantique a demandé à l’armateur les certificats de remorquage et les passeports verts des deux coques, afin d’évaluer les risques pour l’environnement, ainsi qu’un plan d’action pour localiser les épaves de façon précise.

«Il est regrettable que la préfecture maritime de l’Atlantique ait autorisé, en plein hiver, ce convoi d’éclopés dans la zone économique exclusive française», déplore Robin des Bois dans un communiqué. «Ces épaves présentent un risque de croche pour les bateaux de pêche et de pollution par des peintures toxiques, des déchets électriques et électroniques et des hydrocarbures résidentiels», ajoute l’association.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus