Deux études inquiétantes sur le réchauffement climatique

Le 23 mai 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon une étude, publiée le 22 mai, de l'Organisation pour la recherche scientifique et industrielle du Commonwealth (CSIRO)(1), le réchauffement climatique se produit plus rapidement que prévu par la plupart des études réalisées dans les années 1990 et au début des années 2000, car la croissance économique a engendré depuis 2000 des émissions de gaz à effet de serre (GES) plus fortes qu'attendues. «Une des principales raisons de l'accélération de la croissance des émissions est que, globalement, nous brûlons davantage de carbone par dollar de richesse créée», a expliqué dans un communiqué Mike Raupach, du CSIRO.

La sortie de cette étude australienne intervient un jour après la publication d'une étude américaine de la revue Proceedings of the national academy of sciences (Pnas) sur l'augmentation des rejets de CO2 dans le monde entre 2000 et 2004. Entre 2000 et 2004, cette augmentation a été trois fois supérieure à celle des années 1990: 3,1% par an au début des années 2000 contre 1,1% par an dans les années 1990. «Nous ne constatons pas de signes de progrès dans la gestion de ces émissions, pas plus dans les pays développés que dans les pays en développement. Dans de nombreuses parties du monde, nous reculons», souligne le principal auteur de cette étude, Chris Field, directeur du département sur l'écologie mondiale à la Carnegie Institution. Les émissions de CO2 ont augmenté plus vite depuis 2000 que dans le pire scénario envisagé par le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec).

(1) Organisme gouvernemental australien pour la recherche scientifique






A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus