Détroit de Bonifacio : mobilisation accrue

Le 17 juin 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Annoncée hier dans le JDLE, la mobilisation franco-italienne pour préserver le détroit de Bonifacio se confirme. Une déclaration commune sur l’interdiction du transit par les Bouches de Bonifacio des navires transportant des marchandises dangereuses, ainsi qu’une déclaration d’intention relative à la création du parc marin international des Bouches de Bonifacio ont été préparées par le ministre en charge de l’environnement français et la ministre italienne de l’environnement. Ils se sont engagés à demander à l’ONU, Organisation des Nations Unies, d’interdire le passage dans le Détroit de Bonifacio des navires transportant des matières dangereuses, quel que soit leur pavillon. En attendant, les deux officiels s’engagent à saisir l’Organisation maritime internationale (OMI) d’une demande de classement des Bouches de Bonifacio en zone maritime particulièrement vulnérable (ZMPV). Les pays membres de l’Union européenne et de l’Union pour la Méditerranée seront mobilisés dans cet objectif. Parallèlement à ces démarches, une demande conjointe de classement du site des Bouches de Bonifacio sur la liste du patrimoine mondial naturel et culturel de l’Unesco va être réalisée. Enfin le processus de création du parc marin international des Bouches de Bonifacio sera finalisé. La création d’un groupement européen de coopération territoriale (GECT) entre le parc national de l’archipel de la Maddalena, en Sardaigne, et l’Office de l’environnement de la Corse, gestionnaire de la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio, sera également soutenue.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus