Désodorisants: le Beuc cesse son action juridique

Le 27 mars 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans un communiqué daté du 23 mars, le Bureau européen des unions de consommateurs (Beuc) a annoncé mettre fin aux procédures judiciaires concernant les désodorisants d’intérieur. Il y a environ un an, le Beuc et une association néerlandaise ont été condamnés par la cour d’assises de La Haye à ne plus publier de propos sur l’éventuel impact sanitaire des désodorisants d’intérieur aux Pays-Bas. C’était la société Sara Lee qui avait intenté un recours judiciaire suite à la parution d’une étude européenne sur le sujet qui avait entraîné une baisse significative de la vente de ses produits (voir l’article «Pays-Bas: l’affaire des désodorisants»). La Beuc explique ce retournement de situation par des considérations financières: «Il n’est pas nécessaire de dépenser davantage nos ressources déjà limitées pour des procédures judiciaires. Si nous venions à gagner l’appel, comme nous le pensons, nous pourrions devoir faire face à d’autres coûts de procédures s’étendant sur de nombreuses années. Cependant quelle que soit l’issue des procédures, elles n’amélioreraient pas notre connaissance ou notre compréhension des désodorisants d’intérieur. Seule une recherche accrue peut réaliser ce but.» Pour cela, Beuc continue d’exercer une pression sur le commissaire européen chargé de la santé et de la protection des travailleurs.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus