Des valeurs-guides pour 4 polluants de l’air intérieur

Le 07 avril 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’Afsset a proposé vendredi 2 avril des nouvelles valeurs-guides de qualité d’air intérieur (VGAI) pour 4 polluant potentiellement dangereux pour l’homme: le tétracholoroéthylène (perchloroéthylène), le trichloroéthylène, le naphtalène et les particules fines.

Tétrachloroéthylène: l’Afsset propose une VGAI pour les expositions de courte durée à 1.380 microgrammes par mètre cube (µg/m3) et pour les expositions de longue durée à 250 μg/m3. Ce solvant, utilisé dans les pressings, peut provoquer des effets neurologiques, rénaux et hépatiques.

Trichloroéthylène: l’Afsset propose une valeur de 20 µg/m3 pour les expositions de longue durée, correspondant à un excès de risque de survenue d’un cas de cancer pour 100.000 habitants par an. Ce seuil est déjà respecté par 97% des logements. A terme, l’Afsset propose de le réduire à 2 µg/m3 (80% des logements actuels). Cette substance, classée cancérogène probable (C2) par l’UE, est utilisée dans un cadre professionnel (dégraissage des métaux) et émise par certains matériaux de construction, produits domestiques et certains sols pollués.

Naphtalène: une VGAI de 10 µg/m3 pour les expositions de longue durée est préconisée. Emis par les produits anti-mites, les résines, certains sols pollués et la pollution extérieure, il peut provoquer des anémies hémolytiques. 

Particules PM2,5 et PM 10 (1): l’Afsset recommande la mise en œuvre des valeurs-guides de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), soit sur 24 heures, 25 µg/m3 pour les PM2,5 et 50 µg/m3 pour les PM10, et sur le long terme, 10 µg/m3 pour les PM2,5 et 20 µg/m3 pour les PM10. Les particules émises par le trafic, l’industrie et certaines activités domestiques (cuisson, chauffage, tabac) peuvent provoquer des troubles respiratoires et cardio-vasculaires.

En l’absence de référentiel sanitaire, l’Afsset s’était autosaisie dès 2004 afin d’élaborer des VGAI, correspondant à une concentration en dessous de laquelle aucun effet sanitaire n’est attendu pour la population (2). Des VGAI ont déjà été publiées pour le formaldéhyde, le monoxyde de carbone et le benzène en 2007 et 2008 (2).

 

(1) PM2,5: particules de diamètre inférieur à 2.5 µm ; PM10: particules de diamètre inférieur à 10 µm.

(2)Dans le JDLE «Air intérieur: long processus pour définir des niveaux de référence»

(3) Dans le JDLE «Publication de 4 valeurs-guides sur le benzène»

 

Voir le communiqué de l’Afsset

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus