Des subventions européennes peu soucieuses de l'environnement

Le 28 février 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

50 projets d'infrastructures dans les Etats membres d'Europe centrale et orientale, subventionnés par moitié par des fonds européens -10 milliards d'euros-, sont mal conçus et dommageables pour l'environnement, estiment les Amis de la terre Europe et Bankwatch network. Cette dernière ONG a mis en ligne une carte détaillée des projets incriminés. Certains ont déjà été subventionnés, soit par des fonds structurels et de cohésion européens, soit par la Banque européenne d'investissement (BEI).

Parmi les infrastructures dénoncées figurent 8 plans de gestion de l'eau «qui détruiront des sites naturels uniques», 14 routes et 18 incinérateurs. «Le soutien financier européen est nécessaire et bienvenu en Europe centrale et orientale, souligne Martin Konecny, coordinateur pour les fonds européens aux Amis de la terre Europe. Mais la Commission et la BEI devraient demander l'arrêt de ces projets et la proposition d'alternatives.»

En clin d'oeil au label européen «RegioStar», attribué aux projets considérés comme exemplaires dans la «promotion du développement durable et du savoir-faire des économies régionales», les ONG ont attribué un label «RegioScar» à 3 des 50 projets: un projet d'un milliard d'euros pour construire 9 incinérateurs en Pologne – le pays recycle 3% de ses déchets municipaux–, l'autoroute transeuropéenne Via Baltica, et l'autoroute R52 en République tchèque, qui relie Brno à Vienne.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus