Des scientifiques de l’EPA sous pression politique

Le 25 avril 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Plus de la moitié des 1.600 scientifiques de l’Agence de protection de l’environnement (EPA) américaine ayant répondu à un questionnaire envoyé à 5.400 d’entre eux par l’Union des scientifiques inquiets (UCS) déclarent avoir connu au moins une fois des interférences d’ordre politique dans leur travail durant ces 5 dernières années. L’ONG avait déjà mené de telles enquêtes sur la «manipulation de la science fédérale par l’administration», notamment auprès de l’administration des denrées alimentaires et des médicaments (FDA).

31% de ces scientifiques ont observé l’utilisation par des membres officiels de l’EPA de phrases donnant une représentation faussée de résultats scientifiques. 22% ont constaté, plus ou moins fréquemment, un usage sélectif ou incomplet de données afin de justifier une issue réglementaire spécifique. Plusieurs centaines ont affirmé craindre des représailles s’ils expriment leurs inquiétudes vis-à-vis du travail de l’EPA. 51% ont déclaré ne pas pouvoir communiquer librement leurs résultats aux médias.

Le bureau de gestion du budget (OMB) a été cité comme principal responsable par environ 100 scientifiques, un membre de l’EPA travaillant au bureau de l’air et des radiations précisant qu’il «affaiblit les réglementations et les décisions politiques pour favoriser l’industrie».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus