Des saucisses au foie et à l’hépatite E

Le 04 mai 2011 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une dizaine de cas d’hépatite E, probablement causés par des saucisses de foie, sont survenus en début d’année en Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), ont annoncé la Direction générale de la santé (DGS) et la Direction générale de l’alimentation (DGAl) dans un communiqué commun.
Deux semaines avant cette annonce d’«une dizaine de cas», un compte rendu diffusé le 12 avril par l’équipe de microbiologie de l’hôpital de la Timone (Marseille) avait déjà évoqué ces 11 cas d’hépatite E, diagnostiqués entre janvier et mars, dont un décès. Au terme de leur interrogatoire, la piste d’«une consommation, crues ou mal cuites, de saucisses fraîches de foie»semble plus que probable, selon le communiqué ministériel.
Ces produits avaient déjà été impliqués dans les 8 cas d’hépatite E rapportés en mai 2009 par le même laboratoire marseillais. Les ministères appellent à une vigilance particulière vis-à-vis des produits à base de foie cru de porc, dont les figatelli (Corse, Paca) et les saucisses de foie (Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon), ainsi que des produits à base de sanglier ou de cerf. Il est recommandé de «bien les faire cuire», voire de s’en abstenir pour les «personnes sensibles» [1].
«Les professionnels des filières concernées ont été sensibilisés à plusieurs reprises quant au risque d’hépatite E lié à la consommation de ces aliments», assurent les autorités. La DGS «finalise un dispositif d’information des professionnels de santé sur ce risque», ajoutent-elles.
Avec environ 200 cas en 2009, cette zoonose, dont «les sources de données en France existent, mais sont limitées», est plus fréquente dans le sud de la France, rappelle l’Institut de veille sanitaire (InVS). Dans la majorité des cas, la source de la maladie demeure «le plus souvent» inconnue.
[1] Femmes enceintes, personnes immunodéprimées ou déjà atteintes d’une maladie hépatique.


Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus