Des sacs réutilisables plutôt que biodégradables

Le 21 septembre 2005 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Alors que certaines associations dénoncent les inconvénients des sacs fragmentables, la ministre chargée de l'environnement, Nelly Olin, exprime une légère préférence pour les sacs réutilisables. En réponse à une question de Francis Falala, député de la Marne (UMP), qui demandait un écobilan des alternatives aux emballages plastiques, la ministre a fait remarquer que deux grandes possibilités existent: les sacs mono-usage en matériaux alternatifs (papier, biomatériaux, polyéthylène additivé), qui se dégradent au bout de quelques mois dans l'environnement, et les sacs multi-usages, c'est-à-dire les sacs cabas en polyéthylène. Elle affirme privilégier cette deuxième solution car elle permet une plus grande limitation de la consommation de matière et de quantité de déchets. Une solution également prônée par le groupe de travail que le prédécesseur de Nelly Olin avait mis en place et qui comprenait des professionnels concernés par la fabrication et la distribution des sacs, mais aussi des associations. Nelly Olin a enfin rappelé que l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) a dressé un tableau des écobilans de chacune des solutions.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus