Des problèmes respiratoires chez les employés des piscines

Le 12 avril 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

D'après une étude néerlandaise menée par des chercheurs de l'université d'Utrecht, les maîtres-nageurs et d'autres employés travaillant autour de piscines chlorées ont un risque plus élevé d'avoir des problèmes respiratoires que le reste de la population (1).

Selon une dépêche de Reuters, les chercheurs expliquent que le chlore réagit avec la transpiration et l'urine, ce qui donne des sous-produits comme les chloramines, susceptibles d'irriter l'appareil respiratoire.

624 employés ont été interrogés aux Pays-Bas. Le niveau de trichloramines -les chloramines les plus volatiles connues pour irriter les yeux et l'appareil respiratoire supérieur-, a été mesuré dans 38 piscines. Il apparaît que les employés de piscine les plus exposés à ces substances (tels que les maîtres nageurs) ont 2,4 fois plus de risque de souffrir fréquemment de sinusite ou de maux de gorge que les employés les moins exposés (personnes de l'accueil ou de la restauration). Ils présentent également un risque 3,4 fois plus élevé de développer des rhumes chroniques.

Les employés les plus exposés ont un risque 40% supérieur de développer des spasmes de la poitrine comparé au reste de la population néerlandaise, et plus de 7 fois supérieur de souffrir d'essoufflement en marchant.

Selon Reuters, les auteurs de cette étude estiment que l'exposition aux trichloramines est l'élément le plus probable pour expliquer les problèmes respiratoires, car les teneurs détectées dans les piscines peuvent être trois fois plus élevés que le niveau de confort habituel.



(1) Exposure to trichloramine and respiratory symptoms in indoor swimming pool workers, J. H. Jacobs et al., European respiratory journal, 2007




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus