Des poussières bien embarrassantes sous notre lit…

Le 16 septembre 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les Européens passent environ 90% de leur temps dans leur habitation. Et malgré les croyances communes, l’air intérieur est beaucoup plus pollué que l’air extérieur. L’association internationale ChemSec (International Chemsec Secretariat), qui milite pour un monde sans toxique, et qui est à l’origine de la liste SIN des produits chimiques à bannir de manière urgente de notre environnement (voir JDLE) a décidé d’en avoir le cœur net.

En collaboration avec la société suédoise de protection de la nature, ChemSec a fait analyser les poussières présentes dans nos chambres, en Europe mais aussi en Afrique et en Asie.

Et dans son rapport intitulé «Home sweet home», qui a été publié mercredi 14 septembre, l’association affirme que ces poussières particulièrement accessibles aux enfants en bas âge, contiennent des perturbateurs endocriniens.

La poussière a été collectée à l’aide d’un aspirateur dans des chambres situées dans 6 Etats membres de l’Union européenne, dans 4 pays d’Afrique et 2 d’Asie du Sud-est. Les prélèvements indiquent que pour certains produits chimiques tels que les phtalates et les nonylphénols (NPE) -ces derniers étant connus pour être toxiques, bioaccumulables et persistants, et surtout pour mimer l’action des œstrogènes-, les plus fortes concentrations ont été détectées dans les habitats européens. Les deux produits sont reconnus comme perturbateurs endocriniens.

«Ce rapport prouve que des toxiques comme ceux de la liste SIN sont couramment présents sous le lit des gens», affirme Anne-Sofie Andersson. Et la directrice de ChemSec d’en conclure: «Actuellement, les populations ne sont pas suffisamment protégées par les lois européennes contre ces perturbateurs endocriniens».

 
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus