Des pesticides dans le placenta

Le 16 mai 2007 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email



Chez 100% des 308 femmes enceintes espagnoles, ayant ensuite donné naissance à des enfants en bonne santé entre 2000 et 2002, on a trouvé au moins un type de pesticide dans le placenta. C'est ce que montre une étude menée par l'université de Grenade sur les patientes d'un hôpital (1).

L'auteure de l'étude, Maria José Lopez, a cherché la présence de 17 pesticides organochlorés, qui sont aussi des perturbateurs endocriniens. Elle a observé que le placenta des femmes contenait en moyenne 8 substances chimiques différentes, et parfois jusqu'à 15. Les pesticides les plus fréquents sont le 1,1-dichloro-2,2 bis (p-chlorophényl)-éthylène (DDE) à 92.7%, le lindane à 74,8% et l'endosulfan-diol à 62.1%.

Selon Maria José Lopez, «on ne connaît pas réellement les conséquences d'une exposition aux pesticides perturbateurs du système endocrinien chez les enfants, mais on peut prédire qu'ils sont susceptibles de provoquer de sérieux effets puisque l'exposition du placenta se produit à des moments clés du développement embryonnaire».



(1) «Maternal-child exposure via the placenta to environmental chemical substances with hormonal activity», M. Lopez Espinosa, université de Grenade, Espagne




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus