Des peines de prison pour les braconniers de civelles

Le 14 septembre 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les civelles sont très prisées sur le marché asiatique
Les civelles sont très prisées sur le marché asiatique

Pour la première fois dans l’histoire judiciaire française, des braconniers de civelles et d’anguilles ont été condamnés, le 12 septembre, à des peines de prison ferme et avec sursis.

Exemplaires, les peines prononcées par les magistrats du tribunal correctionnel de Nantes ont visé 13 braconniers multirécidivistes, pris en flagrant délit dans l’estuaire de la Loire, entre février et mars 2017, par les inspecteurs de l’Agence française pour la biodiversité (AFB). Elles oscillent entre un mois de prison ferme et 5 mois avec sursis, assorties d’amendes allant de 200 à 2.000 euros.

 

Entre 110 et 400 €/kg

Selon le procureur, la civelle se revend entre 110 et 400 € par kg, selon les saisons. Une marchandise particulièrement prisée sur le marché asiatique.

Le matériel de pêche de chaque prévenu a été saisi tandis que les civelles et les anguilles braconnées ont été remises à l’eau.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus