Des pastèques brésiliennes à la salmonelle en Europe

Le 08 février 2012 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Une salmonelle de souche Newport, probablement liée à des pastèques brésiliennes, a infecté 54 personnes au Royaume-Uni, en Irlande et en Allemagne depuis fin 2011, a annoncé la Health Protection Agency (HPA), chargée de la surveillance sanitaire britannique.

Selon l’agence, la bactérie a touché 26 personnes en Angleterre, 5 en Ecosse, 3 au pays de Galles, 1 en Irlande du Nord, 4 en république d’Irlande et 15 en Allemagne. L’une d’entre elles, au Royaume-Uni, est décédée, mais elle souffrait déjà de «sérieux problèmes de santé», explique la HPA.

«Bien qu’il soit trop tôt pour affirmer avec certitude quelle est la cause de l’infection, de premiers éléments suggèrent qu’un certain nombre de personnes [10 sur les 15 interrogées, ndlr] se sont senties malades après avoir consommé des pastèques», explique Bob Adak, à la tête du département des maladies gastro-intestinales de la HPA, cité par un communiqué de l’agence.

Cela semble en effet la source la plus probable de cette série de cas: lors de contrôles locaux effectués en novembre 2011, la même souche de salmonelle Newport avait été trouvée dans un échantillon de pastèques précoupées, prêtes à consommer. Des fruits produits au Brésil, principal fournisseur du Royaume-Uni.

Selon le blog eFoodAlert, c’est à Preston (dans le comté du Lancashire, au nord-ouest de l’Angleterre) qu’auraient eu lieu ces contrôles.

Jusqu’alors inconnue, cette souche trouvée sur les pastèques est la même que celle présente chez plusieurs patients analysés [1].

«Ces cas représentent une très faible proportion de la consommation totale [de pastèques]. Il est toujours préférable de laver les fruits et les légumes (même les pastèques) avant de les manger, afin de réduire le risque potentiel de maladies», rappelle Bob Adak.

[1] Si cette souche particulière était jusqu’alors inconnue, les salmonelles Newport infectent chaque année 197 personnes en moyenne en Angleterre, pays de Galles et Irlande du Nord, selon la HPA.
 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus