Des ONG s’agrègent contre des toxiques anticoagulants

Le 21 septembre 2009 par Sonia Pignet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Ligue de protection des oiseaux et France nature environnement ont écrit à la secrétaire d’Etat en charge de l’écologie Chantal Jouanno et au ministre de l’agriculture Bruno Le Maire pour leur demander d’interdire sur le sol français l’utilisation en extérieur de deux anticoagulants répandus pour lutter contre les rongeurs. Les associations dénoncent les risques du Difénacoum et du Brodifacoum sur l’environnement, et notamment sur les populations de rapaces nécrophages qui sont empoisonnées en mangeant des rongeurs.

Leur demande intervient alors que le Difénacoum vient d’être autorisé comme produit phytosanitaire par la réglementation européenne et pourra donc être utilisé en France à partir du 1er juillet 2010. Quant au second, «les 27 Etats membres de l’Union européennes ont évoqué la révision du statut du Brodifacoum, encore plus toxique, en vue également de son inscription à l’annexe 1» de la Directive européenne relative à la mise sur le marché des produits phytosanitaires, regrettent les associations dans un communiqué commun.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus