Des métaux lourds qui rendent sourds

Le 22 août 2012 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les cigarettes contribuent à l'intoxication au cadmium.
Les cigarettes contribuent à l'intoxication au cadmium.

Le cadmium et le plomb pourraient favoriser la surdité, même aux faibles doses auxquelles est exposée la population, selon une étude publiée dans la revue Environmental Health Perspectives.

Selon de précédents travaux chez l’animal, l’effet sur l’audition de ces métaux lourds s’expliquerait par une destruction des cellules réceptrices de l’oreille interne. Cette «ototoxicité» pourrait également exister chez l’homme, révèle l’équipe de Sung Kyun Park, de l’University of Michigan School of Public Health d’Ann Arbor, dans leur étude, la première à étudier la question dans la population humaine.

Menés sur 3.698 adultes de la cohorte américaine NHANES[1], ces travaux montrent une hausse de 70% du risque de surdité chez les personnes présentant le plus de cadmium dans le sang. Mesuré en décibels, leur seuil auditif était surélevé de 13,8%. Idem pour le plomb, avec un risque de surdité accru de 40%, un seuil auditif en hausse de 18,6%.

Constat inquiétant, seule une infime minorité des participants (0,11% pour le cadmium, 0,05% pour le plomb) dépassent les seuils sanguins de toxicité fixés par les autorités américaines, en l’occurrence l’Occupational Safety and Health Administration (OSHA). De quoi revoir fortement à la hausse la toxicité actuellement admise de ces produits -du moins sur l’audition.

Dans sa deuxième Etude de l’alimentation totale française (EAT2), publiée en juin 2011, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) inclut le cadmium et le plomb parmi les contaminants inorganiques pour lesquels «un risque ne peut être écarté pour certains groupes de consommateurs».

S’il est avant tout présent dans l’air environnant et dans la fumée de cigarette, l’exposition alimentaire au cadmium a connu une hausse de 400% depuis l’étude EAT1 de 2004! Ce métal lourd se retrouve particulièrement dans le pain et les pommes de terre.

Quant au plomb, pour lequel l’exposition totale a fortement baissé depuis son interdiction dans l’essence, les peintures et les canalisations, ses principales sources alimentaires sont le pain, les boissons alcoolisées, l’eau et le lait.



[1] NHANES: National Health and Nutrition Examination Survey

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus