Des masques pour les pro de l'eau

Le 20 mars 2020
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Il faudra aussi sécuriser les approvisionnement de matières nécessaires au traitement.
Il faudra aussi sécuriser les approvisionnement de matières nécessaires au traitement.

La filière a besoin de près de 100.000 masques par semaine.

Le lobbying de l’eau a payé. Inquiètes de ne pouvoir se fournir en masques, notamment pour protéger leurs salariés en stations d'épuration, les entreprises de traitement de l'eau ont obtenu gain de cause auprès du gouvernement.

«Le gouvernement a décidé de prendre les décisions nécessaires pour permettre aux acteurs des différents maillons de la filière d'accomplir leur mission», notamment pour «faciliter l'accès aux substances et matériaux nécessaires à l'activité ainsi qu'aux équipements de protection individuels nécessaires» en particulier dans les usines de traitement des eaux usées, indique un communiqué du ministère de la Transition écologique.

Le besoin est estimé à 90.800 masques par semaine pour les opérateurs publics et privés du secteur, selon la FP2E, la fédération des entreprises de l'eau. «Cela va nous permettre de maintenir une activité» sur les stations d'épuration, a indiqué à l’AFP Tristan Mathieu, son délégué général.

Désormais, le secteur travaille pour «sécuriser les approvisionnements en produits de traitements», pour tenir sur la durée, ajoute-t-il.