Des habitants portent plainte pour épandage illégal de pesticides

Le 07 janvier 2011 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

Pour la première fois en France, des particuliers et des ONG portent plainte contre des pulvérisations de pesticides illégales, annonce l’association Générations futures (GF, ex-MDRGF) dans un communiqué du 6 janvier.

L'Allassac ONGF, une association locale du Limousin, créée en 2008 pour lutter contre les pulvérisations de pesticides à proximité des habitations dans la commune d’Allasac, a décidé de déposer plainte contre trois pomiculteurs pour non-respect des conditions d'épandage. Les agriculteurs n’auraient pas respecté les conditions météorologiques (vent maximal de force 3 sur l’échelle de Beaufort) au regard de l’arrêté de 2006. En parallèle, une autre plainte a été déposée par une habitante sur la commune de Vigeois pour les mêmes motifs. La première instance est fixée au 13 janvier au tribunal d’instance de Brive (Corrèze).

« Ce procès est une première. Il pourrait offrir l’opportunité de créer une jurisprudence favorable aux particuliers vivant à proximité de champs cultivés de manière intensive » a déclaré François Veillerette, porte-parole de Générations futures. Des milliers de personnes seraient potentiellement concernées, selon lui.