Des habitants portent plainte pour épandage illégal de pesticides

Le 07 janvier 2011 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Pour la première fois en France, des particuliers et des ONG portent plainte contre des pulvérisations de pesticides illégales, annonce l’association Générations futures (GF, ex-MDRGF) dans un communiqué du 6 janvier.

L'Allassac ONGF, une association locale du Limousin, créée en 2008 pour lutter contre les pulvérisations de pesticides à proximité des habitations dans la commune d’Allasac, a décidé de déposer plainte contre trois pomiculteurs pour non-respect des conditions d'épandage. Les agriculteurs n’auraient pas respecté les conditions météorologiques (vent maximal de force 3 sur l’échelle de Beaufort) au regard de l’arrêté de 2006. En parallèle, une autre plainte a été déposée par une habitante sur la commune de Vigeois pour les mêmes motifs. La première instance est fixée au 13 janvier au tribunal d’instance de Brive (Corrèze).

« Ce procès est une première. Il pourrait offrir l’opportunité de créer une jurisprudence favorable aux particuliers vivant à proximité de champs cultivés de manière intensive » a déclaré François Veillerette, porte-parole de Générations futures. Des milliers de personnes seraient potentiellement concernées, selon lui.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus