Des gadgets gloutons en gigawatts

Le 14 mai 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La consommation d’énergie des appareils électroniques devrait tripler d’ici 2030, prévient l’Agence internationale de l’énergie dans un rapport publié mercredi 13 mai. A moins que des efforts ne soient entrepris en matière d’efficacité énergétique, 280 gigawatts de capacité nouvelle devront être installés en 20 ans.

Services «dématérialisés», mais consommation énergétique bien réelle. Les appareils électroniques comptent désormais pour 15% de la consommation électrique mondiale des ménages. Dans son rapport «Gadgets et gigawatts» présenté mercredi 13 mai, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) prévient que cette part devrait doubler d’ici 2020, tripler d’ici 2030, pour passer à 1.700 térawattheures (TWh) par an. Pour faire face à la demande, l’installation d’une capacité supplémentaire de production de 280 gigawatts (GW) en 20 ans est requise, d’après l’AIE.

En cause: le boom des gadgets électroniques, dont les prix sont en baisse constante –écrans plats, ordinateurs (portables ou non), caméras numériques, imprimantes photo, lecteurs MP3 et autres cadres numériques. Sans compter l’accroissement du temps d’usage par foyer. Tout comme l’apparition d’une profusion de services –boîtiers analogiques de télévision, services télé payants, etc. Ecouter la radio via la télé consomme 10 fois plus d’énergie que par une simple radio, indique par exemple Paul Waide, analyste de l’agence. Et les nouveaux appareils viennent s’ajouter aux anciens stocks, toujours utilisés. Ainsi, le stock mondial de télés s’élève à 1,9 milliard en 2005, soit 1,3 poste par foyer. Enfin, les usagers ont tendance à cumuler plusieurs activités: «Ils vont davantage sur le net mais ont tendance à garder la télé allumée».

Tous les ingrédients sont réunis pour mettre en péril les efforts réalisés par les Etats en matière de sécurité énergétique et de réduction des émissions, prévient l’AIE. La hausse de la consommation énergétique de ces produits ne date pas d’hier. Entre 1990 et 2008, la consommation d’électricité des «gadgets» a crû de 7% par an, pour atteindre une consommation de 700 TWh en 2008. Montant de la facture annuelle: 80 milliards de dollars. Elle devrait passer à 200 milliards en 2030. A coût de l’électricité constant…

Solution mise en avant par l’AIE: réaliser de gros efforts en matière d’efficacité énergétique par la mise en place de normes de performance énergétique. Ces gains devront être importants, puisque ceux réalisés depuis plusieurs années en la matière pour les gros appareils électroménagers n’ont pas suffi pour gommer la hausse de la consommation des appareils électroniques.

La mise en œuvre des meilleures techniques disponibles pourrait permettre de réduire de plus de moitié la consommation d’électricité. La hausse de la consommation mondiale d’électricité prévue ne serait plus alors «que» de 1% par an d’ici 2030, contre 5% si rien n’est fait. La facture en serait réduite de 130 milliards $ en 2030 et l’installation d’une capacité supplémentaire de 260 GW pourrait être évitée.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus