- 

Des expériences européennes réunies dans un guide

Le 19 octobre 2004 par Christine Sévillano
>  ,
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

De nombreuses villes de l'Union européenne mènent des politiques très actives en matière de réduction des bruits urbains. Un guide élaboré dans le cadre du projet SMILE en recense certaines.

Les initiatives des villes européennes en matière de maîtrise des nuisances sonores sont réunies dans un guide visible sur internet et exclusivement en anglais pour le moment. Il constituera une base pour les quatrièmes assises du CIDB (Centre d'information et de documentation sur le bruit) de janvier 2005 qui consacreront une journée entière à cette thématique. Ce travail, fruit d'une collaboration entre l'Ademe pour la France et l'Ecole européenne de l'environnement urbain côté Allemagne (EAUE), a été mené auprès de 80 villes de l'Union Européenne, dans le cadre du projet SMILE sur la mobilité durable urbaine. Ce document ne contient pas seulement les résultats obtenus, il met aussi en évidence les problèmes et les pièges découlant de ces initiatives. Ainsi les routes en revêtement drainant pour amoindrir le bruit de la circulation représentent un danger lorsqu'il pleut. Elles ne paraissent pas humides n'incitant pas les automobilistes à réduire leur vitesse.

Ce guide présente par exemple les bonnes pratiques de Vienne. La ville autrichienne s'est illustrée par la mise en place d'écrans transparents en plexiglas, alors que les centres villes évitent de recourir à ce genre de murs. Une partie du financement est d'ailleurs assurée par les panneaux publicitaires affichés sur ces écrans. A Breda (Pays-Bas), les pistes cyclables sont désormais prioritaires sur les autres voies, et donc sur les véhicules et les transports en commun. Une mesure qui a permis une réduction du trafic. Sans oublier, que cette commune des Pays-Bas a ouvert des garages à vélos au sein de locaux surveillés par des gardiens. Les villes françaises ne sont pas en reste selon Catherine Serve, ingénieur chargée d'études sur le bruit au ministère de l'équipement: "De très bonnes initiatives ont été menées comme à Annecy: la municipalité a mis en place une expérience spectaculaire de réduction du trafic en centre ville". Diminution obtenue grâce à une forte limitation de l' accès des véhicules. Seule la rocade construite autour de la ville permet de rejoindre deux points différents du centre ville. Paris tient également le haut du pavé pour la mise en place de mesures organisationnelles et stratégiques: la capitale a réalisé une carte de bruit et a créé un observatoire du bruit. "Pourtant, de nombreuses communes ne savent pas ou affirment ne pas avoir le temps de valoriser ces nouvelles pratiques", constate le représentant du ministère de l'équipement.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus