Des distributeurs de boissons chaudes et de Bacillus cereus

Le 18 avril 2012 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le chocolat chaud, le grand coupable?
Le chocolat chaud, le grand coupable?

La bactérie Bacillus cereus est fréquemment retrouvée dans les distributeurs de boissons chaudes, la plupart du temps en raison d’une contamination par le chocolat en poudre, selon une étude britannique publiée dans la revue Food Control.

A l’origine de nausées, de vomissements et de diarrhées, les infections alimentaires par Bacillus cereus sont rares en Europe, avec 561 cas fortement suspects recensés en 2010 par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa). Une bactérie rare, mais qui peut emprunter des chemins peu fréquentés.

En 1997, un distributeur de boissons chaudes a ainsi été impliqué dans une série d’intoxications par B. cereus dans une usine de Minneapolis, aux Etats-Unis. D’autres chercheurs ont par la suite retrouvé la bactérie dans ce type de machines; restait à savoir d’où elle provenait. Probablement du chocolat en poudre, vient de trancher l’équipe de Louise Fielding, de l’université métropolitaine de Cardiff (Royaume-Uni).

Les chercheurs ont fait fonctionner l’un de ces appareils à raison de 50 fois par jour, le nettoyant toutes les semaines et réalisant chaque jour une analyse microbiologique de la machine (cuve de mélange, point de distribution) et du chocolat chaud. Parmi les 271 isolats bactériens, 90,4% étaient des B. cereus, dont 87% identiques à ceux retrouvés dans le chocolat en poudre, avant qu’il soit mis en contact avec la machine.

«Une caractérisation plus poussée des B. cereus isolés concernant leur potentiel en termes de production de toxine est nécessaire et pourra contribuer à une évaluation des risques microbiologiques», commentent les chercheurs.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus