Des déchets de réacteurs découverts sur le chantier de l’EPR

Le 10 juillet 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un chantier à rebondissements
Un chantier à rebondissements
©VLDT

Des déchets de construction des réacteurs de Flamanville (Manche), vieux de plus de 30 ans, ont été découverts sur le chantier de l’EPR, a confirmé ce 10 juillet l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

 

Le chantier de l’EPR de Flamanville est une longue série de (mauvaises) surprises. Selon une information révélée par le Parisien, et confirmée par l’ASN, le pot aux roses a été découvert en mai 2016 par un coup de pelleteuse. Prévenue par EDF, l’Autorité de sûreté a affirmé que les sacs plastique, morceaux de bois, câbles et autres tuyaux provenaient du chantier de construction des deux premiers réacteurs, qui s’est étalé entre 1978 et 1986. En toute illégalité, puisqu’ils auraient aussitôt dû être répertoriés et évacués pour traitement.

 

Evaluation, traitement et dépollution

Pour l’heure, seule une partie de ces résidus, non dangereux selon l’ASN, aurait été extraite. EDF a jusqu’au 23 juillet pour présenter à l’ASN un bilan du volume et de la nature précise des déchets excavés et envoyés en filière de traitement. Elle devra y ajouter une évaluation fiable du volume des déchets restants ainsi qu’un programme de dépollution des sols.

Interrogée par l’AFP, EDF n’a pas souhaité donner de chiffres. «Nous donnerons le chiffre final du volume à l’ASN», a indiqué le service de presse du chantier de l’EPR.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus