Des Cov migrent dans l’eau de certains tuyaux

Le 10 octobre 2006 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Selon le site de l'Environmental science and technology, les résultats d'une étude américaine montrent que des composés organiques volatils (Cov) peuvent se retrouver dans l'eau de canalisations en polyéthylène haute densité (PEHD). Celles-ci sont utilisées dans des systèmes de distribution d'eau, d'évacuation et d'égouts.

Le professeur Wole Soboyejo de l'université de Princeton a observé que la migration des Cov augmente avec la température et le temps et qu'elle peut atteindre des niveaux inquiétants en terme d'impacts environnementaux et sanitaires.

Après que des tuyaux PEHD ont été conservés à 65°C pendant 2 mois dans de l'eau distillée, le niveau de Cov dans l'eau était de 2.8 parties par million (ppm). «Il a déjà été démontré que de tels niveaux élevés de Cov sont toxiques pour les animaux aquatiques et potentiellement toxiques pour les humains», a indiqué le chercheur dans son étude.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus