Des coupures d’eau au Royaume-Uni dans 25 ans ?

Le 20 mars 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
L'Agence de l'environnement britannique tire le signal d'alarme
L'Agence de l'environnement britannique tire le signal d'alarme

Le directeur exécutif de l’Agence britannique pour l’environnement, James Bevan, a prévenu les Britanniques, le 19 mars, que l’eau pourrait manquer d’ici à 2045.

Avec une population qui doit passer de 67 à 75 millions d’habitants en 2050, l’offre en eau potable ne sera plus suffisante outre-Manche dans 20 à 25 ans. Et c’est le directeur de l’Agence britannique pour l’environnement (EA) qui le dit. Pour relever cet immense défi, James Bevan frappe donc du poing sur la table. Il propose de réduire de moitié la consommation des particuliers, diviser par deux les fuites dans les réseaux des grandes entreprises d’eau potable, créer de nouveaux réservoirs, des usines de dessalement (cf. encadré) et prévoir des transferts d’eau vers les zones à stress hydrique comme le Sud-est de l’Angleterre. «Le gaspillage d’eau doit devenir aussi inacceptable que de souffler de la fumée sur le visage d’un bébé ou de jeter un sac plastique à la mer», a-t-il déclaré lors de la conférence Waterwise[1] organisée les 19 et 20 mars à Londres.

Dessalement? / L’usine de dessalement de Thames Water, à Beckton, fournit jusqu’à 150 millions de litres d’eau potable par jour pouvant alimenter environ un million de personnes.

Plus d’un été sur deux caniculaire

Les entreprises britanniques du secteur de l’eau le savent bien. Le réchauffement climatique va créer un point de rupture outre-Manche avant 2050. «D’ici à 2040, plus de la moitié des étés britanniques seront caniculaires, avec des températures supérieures à celles de 2003», rappelle le patron de l’EA. A cette échéance, les rivières devraient être privées de 50 à 80% d’eau pendant la saison estivale, avait déjà mis en garde le WWF.

Fermer le robinet

Côté particuliers, James Bewan propose de réduire la consommation moyenne d’eau de 140 à 100 litres par jour grâce à une utilisation plus efficace dans les maisons et les jardins. Aujourd’hui, un tiers de l’eau potable est perdue dans les réseaux à cause des fuites ou du gaspillage. Mais les compagnies sont seulement obligées par l’organisme de régulation Ofwat de les réduire de 15% d’ici à 2020. Un problème que connaît d’ailleurs aussi la France, avec 30% de fuites en moyenne dans les canalisations d’eau potable. Le directeur de Defra évoque aussi la mise en place de compteurs d’eau et une réglementation sur les nouvelles constructions.

Réservoirs à la rescousse

Parmi les réservoirs à l’étude, l’Agence britannique prévoit de construire une grande installation près d’Abingdon-on-Thames, en Oxfordshire. «Nous n’avons pas construit de réservoirs depuis des décennies à cause d’une féroce opposition locale et d’obstacles administratifs et juridiques»,  a ajouté son directeur exécutif.

nature à protéger

 «Il est également vital de protéger la faune sauvage et les habitats naturels contre les prélèvements d’eau excessifs», a commenté au Guardian Tom Lancaster de la Société royale pour la protection des oiseaux (RSPB). «Les proposition du gouvernement pour améliorer la gestion de l’eau sont nécessaires si nous voulons équilibrer les besoins de la population et de l’environnement naturel. Mais les producteurs d’eau potable devraient avant tout être obligés de restaurer la nature», a-t-il ajouté. Pour protéger les truites, campagnols, loutres et martins-pêcheurs dont les habitats disparaissent.

Régime sec / 100 litres d’eau potable par personne et par jour, c’est possible. Cette consommation est de moins de 80 l dans certaines régions du Danemark, selon l’Agence britannique pour l’environnement.

 

 

 



[1] Une conférence annuelle organisée autour de l’efficacité de l’utilisation de l’eau

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus