Des cellules souches au fast-food

Le 22 février 2012 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Une équipe de chercheurs néerlandais s’apprête à dévoiler en octobre le premier hamburger créé à partir de cellules souches, une annonce faite dimanche 19 février en marge de la conférence annuelle de la Société américaine pour l’avancement des sciences (AAAS), qui s’est tenue à Vancouver.

Objectif du projet: faire face à la demande croissante de viande, qui devrait doubler d’ici 2050 alors que l’élevage occupe déjà 70% des terres agricoles mondiales, a rappelé Mark Post, qui dirige le département de physiologie de l’université de Maastricht.

La viande de bœuf qu’il s’apprête à produire est à base de cellules souches cultivées dans du sérum de veau fœtal, puis différenciées en cellules musculaires. Selon le chercheur, qui a lancé ce projet il y a 6 ans, cette technique pourrait être étendue à la viande de n’importe quel animal.
«Nous allons présenter la preuve que cela est possible, ce qui pourrait ouvrir la voie au début du développement de ce produit et à tous les processus pour en rendre la production plus efficace, ce qui est essentiel», a indiqué Mark Post lors d’une conférence de presse, des propos rapportés par l’Agence France Presse (AFP).

Cette viande «doit ressembler exactement à celle que nous avons l’habitude de consommer, autrement il sera impossible de convaincre les gens de renoncer à ce qu’ils connaissent», a-t-il affirmé.

Ce projet a été financé par un riche donateur qui préfère conserver l’anonymat, motivé aussi bien par la cause animale (moins de bêtes abattues) que par les avantages environnementaux, l’élevage étant une source importante de gaz à effet de serre.

Mark Post espère lancer la production industrielle dans les 10 à 20 ans. Pour l’instant, ce futur premier hamburger présente un coût de production de 250.000 euros!

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus