Des carburants toxiques exportés vers l’Afrique

Le 16 septembre 2016 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Au Ghana, un vendeur ambulant propose du carburant.
Au Ghana, un vendeur ambulant propose du carburant.
© Carl De Keyzer - Magnum

Une ONG suisse dénonce l’export et la commercialisation par plusieurs négociants de la Confédération de carburants contenant des teneurs toxiques, en souffre et en benzène notamment.

«La qualité africaine.» C’est par cette expression que plusieurs négociants suisses[1] en matières premières désignent le carburant que des standards de piètre qualité les autorisent à produire, livrer et vendre dans plusieurs pays du continent africain. Dans un rapport publié le 15 septembre, l’ONG suisse Public Eye[2] livre une enquête de trois années qui part de la Confédération vers l’Angola, le Bénin, le Congo, le Ghana, la Côte d'Ivoire, le Mali, le Sénégal et la Zambie.

Benzène

C’est là que ces négociants ont établi un système qui leur permet d’exporter et de distribuer des carburants dont les teneurs en souffre atteignent jusqu’à 150 fois la norme autorisée dans l’Union européenne. C’était le cas pour les deux tiers des échantillons prélevés par l’ONG dans les 8 pays étudiés. D’autres toxiques, comme le benzène, ont également été relevés à de fortes concentrations. Ces carburants respectent les normes légales des Etats, mais défient tout bon sens en matière de santé publique. Plusieurs rapports, dont celui de la Banque mondiale début septembre, soulignait le coût de la pollution de l’air sur les économies locales, et notamment africaines.

Probo Koala

L'ONG demande que les entreprises suisses arrêtent «de profiter de la faiblesse des normes dans certains pays» et qu'ils vendent partout un carburant à faible teneur en soufre. Mise en cause, la société Trafigura a déjà défrayé la chronique en déversant du navire Probo Koala des déchets hautement toxiques dans 11 décharges d'Abidjan, en août 2006.



[1] Trafigura (sous les noms Puma, Pumangol, Gazelle trading, UBI), Vitol (Vivo Energy avec la marque Shell brandAddax & Oryx Group (Oryx) and Lynx Energy (X-Oil).

[2] Anciennement Déclaration de Berne.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus