Des campagnes pro-viande censurées

Le 28 février 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le régulateur de la publicité a donné raison à la Fondation Brigitte Bardot. Cette dernière avait déposé plainte contre la campagne radio du Centre d’Information des Viandes, annonce la fondation dans un communiqué du 25 février.

Financée par le ministère de l’Agriculture, la campagne présentait l’élevage porcin français comme étant «artisanal» partout en France; un autre spot minimisait l'impact sur l'environnement de celui des bovins.

Or, ces allégations «induisent le public en erreur», a reconnu l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) dans sa décision publiée le 23 février. «Le constat que l'élevage serait en France majoritairement familial n'implique pas nécessairement qu'il se ferait selon des méthodes artisanales et non industrielles», a estimé le Jury de déontologie publicitaire de l’ARPP, à propos du premier spot. Au sujet de l’élevage de bovins, l’affirmation selon laquelle «en broutant, nos vaches maintiennent les prairies, ce qui permet le stockage de carbone dans le sol, comme les forêts» n’est pas assez nuancée. Le bilan carbone de l’élevage (transports) et environnemental est en effet de plus en plus décrié.

Les campagnes ne pourront donc plus être diffusées sur les radios.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus