Des «bénéfices modestes» pour le péage urbain de Londres

Le 28 février 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les niveaux de pollution de l'air ont peu diminué, et l'espérance de vie a peu augmenté depuis la mise en place, en février 2003, du péage urbain dans la capitale britannique. C'est la conclusion d'une étude scientifique publiée dans la revue Occupational and environmental medicine (1). En revanche, la pollution s'est accentuée dans les quartiers défavorisés, c'est pourquoi les auteurs, britanniques, préconisent d'y instaurer le péage.

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont calculé les baisses d'émissions de dioxyde d'azote (NO2) et de particules fines, et la hausse de l'espérance de vie que l'on peut en attendre. Ils parviennent aux résultats suivants: 1.888 années de vie seraient gagnées sur toute la population du Grand Londres (7,2 millions d'habitants) et 683 dans la population concernée directement par le péage urbain (370.000 habitants). Proportionnellement, l'espérance de vie a donc davantage augmenté à l'intérieur du péage qu'à l'extérieur.

Selon les données de la surveillance du trafic par les autorités de transport londoniennes, le péage urbain a permis une diminution de 26% des voitures et de 7% des poids lourds dans les zones concernées. Cependant, les émissions polluantes ne baissent pas proportionnellement, puisqu'elles proviennent également d'autres sources (chauffage, industrie etc.) et d'autres pays d'Europe. En outre, les particules fines sont à la fois rejetées directement dans l'atmosphère, mais aussi remises en suspension sous l'action du vent ou par les véhicules.



(1) Air pollution and mortality benefits of the London Congestion Charge: spatial and socioeconomic inequalities Online First Occup Environ Med 2008; doi: 10.1136/oem.2007.036533




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus