Des allergies alimentaires plus fréquentes en ville

Le 13 juin 2012 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Mieux vaut pique-niquer à la campagne que manger en ville.
Mieux vaut pique-niquer à la campagne que manger en ville.

Chez les enfants américains, les allergies alimentaires sont plus fréquentes en ville qu'à la campagne, à l'exception de celles au lait et au soja, révèle une étude publiée dans la revue Clinical Pediatrics.

La prévalence d'allergies alimentaires ne cesse d'augmenter chez les enfants des pays industrialisés: aux Etats-Unis, elle aurait connu une hausse de 18% entre 1997 et 2007, atteignant désormais 8% des jeunes Américains. Un chiffre qui semble fortement dépendre du lieu de vie, selon Ruchi Gupta, du Children's Memorial Hospital de Chicago (Illinois), et ses collègues.

Menée sur 38.465 enfants et adolescents répartis sur l'ensemble des Etats-Unis, leur analyse révèle une prévalence d'allergies alimentaires bien plus élevée en ville (9,8%) qu'à la campagne (6,2%) ou dans les petites villes (7,2%). Des prévalences qui suivent exactement la densité de population, avec des chiffres intermédiaires dans les zones périurbaines.

Au premier rang, l'allergie aux cacahuètes touche 2,8% des jeunes habitants de grandes villes, mais n'arrive qu'en deuxième position chez ceux de la campagne (1,3%), derrière le lait (1,5%). Avec le soja, le lait est le seul aliment à s'avérer aussi allergénique à la campagne qu'à la ville.

Deux explications possibles à ces différences ville/campagne: d'une part, l'hypothèse hygiéniste, à savoir un environnement microbiologique plus riche en milieu rural qu'en ville, ce qui forgerait une meilleure immunité chez les jeunes campagnards; d'autre part, la pollution urbaine, qui faciliterait la survenue d'allergies.

Selon le dernier état des lieux complet dressé en France, à savoir un rapport publié en 2002 par l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), le nombre d'allergies alimentaires sévères dans le pays aurait été multiplié par 5 entre 1982 et 1995.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus