Derniers rayons de soleil pour le solaire français

Le 14 octobre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les grandes installations solaires fleurissent à tour de bras en France, avant que le moratoire sur les tarifs d'achat ne jette une ombre sur le secteur en 2012.

Encore embryonnaire il y a seulement deux ans, le solaire a connu depuis un boom inattendu dans l'Hexagone, sous l'impulsion d'une politique d'achat très favorable.

Ses capacités ont été multipliées par 8 depuis 2009, atteignant plus de 1.600 mégawatts crête de puissance installée à la mi-2011, avec 2.000 MWc de plus en cours de mise en service.

«Les objectifs du Grenelle de l'environnement pour 2020 (5.400 MWc), on les aura en 2016, et peut-être 2015. On a explosé toutes les prédictions», a mis en avant jeudi 13 octobre la ministre de l'écologie Nathalie Kosciusko-Morizet, venue inaugurer la centrale du marché international Saint-Charles de Perpignan.

Un peu trop même: le gouvernement a décidé en mars un sérieux tour de vis, avec notamment un moratoire sur les tarifs de rachat par EDF pour les grandes installations et des baisses de tarifs pour les petites, au grand mécontentement de la filière florissante.

Ces mesures représentaient une responsabilité vis-à-vis des Français qui paient la facture, a soutenu la ministre jeudi. Cette facture du solaire devrait rapidement dépasser un milliard d'euros par an, répercutée au consommateur via la contribution au service public de l'électricité (CSPE).

Mais les projets inaugurés d'ici le 9 juin 2012 bénéficieront encore des anciens tarifs, d'où une course dans le secteur pour finir les chantiers en temps et en heure.

Ce pourquoi un bon nombre sont en train d'être inaugurés. Mais ce portefeuille va s'épuiser, avertit Jean-Louis Bal, le président du Syndicat des énergies renouvelables (SER).

La filière parle d'un trou d'air qui aurait déjà coûté 10.000 emplois à la filière et pense qu'après un pic de 1.000 MWc installés cette année, le marché devrait chuter à 600 ou 700, malgré des appels d'offres du gouvernement.

Le solaire, parti de rien ou presque, ne fournissait de l'électricité qu'à 800.000 Français en juin, même si les parcs inaugurés commencent à atteindre une échelle industrielle.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus